Histoires en livres scènes images et voix

Histoires en livres scènes images et voix

BERNARD FAUCON Le grand maître de la mise en scène photographique

PHOTOGRAPHIE
BERNARD FAUCON... le retour
 
 
FAUCON IMAGE 4.jpg
© Bernard Faucon 
 
 
Ce grand photographe français (l'un des "plus grands du XXème" siècle selon des critiques d'art), nous annonce un nouveau site dédié à la genèse de son œuvre "phare", dont le berceau et l"inspiration se situe "entre Apt et Forcalquier" (Provence), dont il est originaire.
 
Ses "mises en scènes photographiques" avec des mannequins de vitrine, illustrant avec poésie et originalité (parfois crûment) le monde de l'enfance, lui ont fait une notoriété internationale. Ses images "en espace et décors naturels" sont fascinantes, envoûtantes ou très dérangeantes (âmes sensibles, s'abstenir). Mais rien n'y est "gratuit": l'enfance y est "peinte" sans tabou! Des "expos permanentes" de ses "installations" existent en Asie, notamment en Chine. Aux Etats-Unis, ces tirages photographiques des "mannequins" se déclinent sur de nombreux supports, cartes, affiches, foulards...
 
MONTAGE.jpg
"Le Cabanon Tombeau Berceau des Faucon" à Chengdu (exposition permanente)
 
 
 
En France, comme de bien entendu (!), cet artiste poète, philosophe, excellent cuisinier (plats végétariens: j'y ai goûté chez lui, c'est exquis!) qui, à ce titre, a animé des émissions gastronomiques sur France-Culture, est totalement méconnu du grand public, dénigré par certains, "ignoré" par d'autres.
 
C'est que M. Faucon n'est pas conforme au standard de la photographie "tendance" et intello-bobo de plateaux télé ou des sujets "politiquement corrects" ou démagos... On est dans la création pure, la "fabrication" visuelle des rêves saugrenues de ses jeunes ânées - hors des sentiers rabattus et des "explorations" faussement novatrices.
 
Pénétrer dans les "jardins secrets" de Bernard Faucon peut désemparer voire être douloureux, mais les allées de son univers, ornées de pétales colorées, de lavande odorantes ou parsemées d'objets hétéroclites inattendus, de personnages de cire ou de chair spectraux aux intentions floues, enivrent de sensations oniriques qui vous marquent jusqu'au réveil. "Visiter" ses photos ne peut laisser indifférent : on en "revient" les yeux pleins de couleurs chamarrées, les rétines éblouies par la lumière ou le feu, les sens secoués, le cœur transpercé par des flèches brûlantes qui en atteignent le tréfonds. Faucon vous interpelle et vous implique, vous laissant pétrifié d'interrogations "existentielles", sollicitant votre aptitude à voyager sur une mer démontée (ou d'huile) de songes éveillés. Son œuvre est unique, inimitable, à la fois trop personnelle et trop universelle pour tomber dans l'oubli de votre perception.
 
 
FAUCON IMAGE 3.jpg
© Bernard Faucon
 
Vous n'en aurez pas forcément compris les langues qui s'y murmurent mais, assurément, vous en aurez subi les sortilèges.
 
J.O.
 
 
Les photographies qui illustrent cet article m'ont été aimablement communiquées par Bernard Faucon. Il s'agit d'images de l’exposition permanente à Chengdu (Chine) au Contemporary Image Museum, musée dédié à la photographie et inauguré en avril 2019. Les installations de Bernard Faucon y sont présentés comme le "point d'orgue de la présence française" .
 
 
 
 
 
 
CINEMA AU MAX LINDER LE 27 JUIN 2019
 
Pour ceux qui seront à Paris fin juin, une grande projection du film de Camille Ponsin, écrit par Arthur Dreyfus "Les Grandes Vacances, une vie de Bernard Faucon" sera organisée le 27 juin à 20:30 au cinéma Max Linder Panorama*. Vous y êtes tous invités !
 
* A Paris, 24 boulevard Poissonnière dans le 9ᵉ arrondissement
 
 FAUCON IMAGE 1.jpg
 © Bernard Faucon


11/05/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres